Home >> Actualité

ACTUALITÉ ~

Septembre 2009 

Notre Vouvray sec 2007 a reçu une Médaille de Bronze au dernier Concours Général Agricole de PARIS

Millésime 2008

"Les mises en bouteilles sont finies..."

  Après une année d'élevage, nous avons embouteillé nos vins de l'année le 1er septembre dernier. Vous pourrez les découvrir courant 2010. Nous avons également un peu de Réserve d'Automne en 2008.

AU VIGNOBLE

Voici les photos de nos premières vignes cultivées entièrement en culture biologique. Les résultats très satisfaisants de cette année nous encouragent encore plus dans cette façon de travailler notre vignoble.

Les conditions de l'année n'étaient pourtant pas évidentes car le Mildiou s'est montré assez résistant et il a fallu redoubler de prudence du mois d'avril au tout début de juillet.

 

C'est donc sur 3.5 hectares de nos parcelles dédiées principalement à nos cuvées de vins natures, où nous avons mis en applications ce travail passionnant. Ainsi, seuls le soufre, le cuivre (sous plusieurs formes) et les tisanes et purins de plantes ont été utilisés pour lutter contre les maladies de la vignes à savoir principalement le mildiou l'oïdium et le botrytis.

Les plantes utilisées sont principalement la prêle, l'ortie, la fougère et l'osier.

Le travail du sol nous permet de maîtriser les mauvaises herbes.

Le reste du vignoble a suivi le même programme à l'exception de trois applications où ous avons  eu recours à des produits plus conventionnels pour arrêter le mildiou devenu trop dangereux. Néanmoins, ce que nous avons utilisé n'est pas non plus d'une dangerosité extrême mais cela reste une molécule de synthèse.

Pour ce qui concerne la fertilisation nous n'utilisons que des composts et engrais autorisés en Bio. Il en est de même pour ce qui est des moyens de lutte contre les prédateurs. (vers de grappes et cicadelles). Donc, aucun insecticide chimique n'est utilisé sur notre Domaine.

 

Depuis plusieurs années déjà, nous avons cherché à nous rapprocher de plus en plus de cette culture biologique. A l'heure actuelle, nous sommes en pleine réflexion pour aller plus loin et pourquoi pas franchir le pas de cette façon plus respectueuse de cultiver nos vignes.

Cette idée n'est pas seulement dans l'air du temps, cette démarche est avant tout motivée par nos convictions, qui nous laissent à penser, que l'on peut sans doute aller encore plus loin et travailler différemment. Et cela dans notre intérêt, comme dans celui de celles et ceux qui apprécient nos vins. Mais c'est aussi de prendre à bras le corps tous les problèmes liés à notre métier de vigneron, comme la santé, l'environnement et de ce que nous laisserons aux générations qui suivront.

Cette volonté nous anime vivement, mais nécessite de profonds changements qui peuvent parfois, malheureusement, nous confronter à des problèmes sérieux comme nous avons pu le voir cette année. Les conséquences sur la récolte peuvent aussi être importantes. C'est pourquoi jusqu'à présent, nous avions préféré dans un premier temps prendre un peu de recul, observer et nous faire notre propre opinion sur le sujet. Voir ce qui marche et ce qui reste un peu trop périlleux.

Donc pour finir, nous ne sommes pas encore au stade de demander la certification mais, nous y pensons sérieusement. Nous venons d'ailleurs dernièrement de participer à une formation de trois jours sur le sujet.

À suivre...

Nos petits gestes pour la planète

 

 imprimer